En cette année des Outre-Mer français, un accès plus large aux documents conservés aux Archives nationales d'Outre-Mer est ouvert au public.

Il vise à faire découvrir les territoires, les hommes et les femmes, la vie quotidienne, les événements forts qui ont marqué la mémoire collective, du XVIIe siècle au milieu du XXe siècle.

Tremblement de terre et incendie aux Antilles, esclavage et abolition, lutte pour la liberté de Louis Delgrès à la Guadeloupe, de Furcy à la Réunion ou des Canaques de Nouvelle-Calédonie, Commune de 1871, bagnes coloniaux... Un florilège de documents rarement présentés, voire méconnus, illustre la diversité des archives, comme les projets de décrets d'abolition de l'esclavage corrigés par Victor Schoelcher, la série de télégrammes envoyés au ministre qui font vivre, au jour le jour, l'éruption de la montagne Pelée en 1902, les photographies prises par Henry Lemasson à Tahiti à l'époque de Gauguin, les livres rares de la réserve sur la flore des Antilles ou les us et coutumes des Néo-Calédoniens, ainsi que les plans des fortifications et des villes coloniales.

Pour aller plus loin, à la recherche d'une histoire riche et complexe, le portail de l'Outre-Mer offre des liens vers les bases de données des Archives nationales
d'outre-Mer. La rubrique Pour en savoir plus donne accès aux inventaires d'archives, au catalogue de la bibliothèque et à la banque d'images.

Ce portail s'enrichira tout au long de l'année 2011 et s'ouvrira à la mémoire d'Haïti avec prochainement la mise en ligne du dossier de Toussaint-Louverture.

*Les Archives nationales d’Outre-Mer sont un service à compétence nationale relevant du service interministériel des archives de France au sein de la direction générale des patrimoines, sont situées à Aix-en-Provence. Elles ont pour mission la conservation des archives relatives à la présence coloniale française Outre-Mer.